Sébastien a intégré Cellenza en tant qu'Architecte logiciel .NET.  Découvrez son parcours, ses projets et ses passions ! 

 

 

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

 

Je m’appelle Sébastien, j’ai bientôt 40 ans. J’ai intégré Cellenza en mars 2019. Je suis Architecte Logiciel et photographe à mes heures perdues.

 

 

C’est quoi ton parcours ?

 

J’ai commencé l’informatique et la programmation quand j’avais 9 ans en autodidacte avec l’immense difficulté d’être perdu au fin fond de la campagne Périgordine à une époque où internet n’existait pas.

Je suis devenu professionnel en 1999 (merci le bug de l’an 2000 😉 ). Je suis très vite devenu tech lead. J’ai tenté le management de projet quelques années mais j’ai vite compris que je n’avais pas autant de valeur ajoutée que dans la technique pure. Je me suis alors tourné vers l’Architecture logicielle.

 

 

Quelle est ta journée type et tes projets actuels ?

 

Je n’ai pas de journée type. Je m’adapte sans arrêt et je n’aime pas la routine dans mon travail.

Mon projet actuel est une plateforme d’api Azure hautement scalable et sécurisée devant être déployée un peu partout dans le monde et particulièrement en Chine.

Je prépare également une série d’articles sur les problématiques d’interdépendances dans un SI (sac de nœuds) et comment s’en défaire.

 

 

Si tu pouvais intervertir ton travail avec un autre, lequel choisirais-tu ?

 

J’ai découvert la photographie il y a 5 ans seulement et c’est devenu une passion. Devenir photographe reporter me tenterait beaucoup. Un peu d’auto promo : https://www.instagram.com/neothoms/

 

 

Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail ?  

 

Trouver une solution ou une stratégie pour résoudre des problèmes que d’autres jugent impossibles.

 

 

A l’inverse qu’est-ce que tu aimes le moins ?

 

Refaire sans arrêt les mêmes choses. L’absence de défi.

 

 

Ta citation de livre préférée ?

 

« La guerre c’est la paix. La liberté c’est l’esclavage. L’ignorance c’est la force » (1984 George Orwell)

Cette citation est malheureusement de plus en plus vraie notamment avec l’avènement des réseaux sociaux et des phénomènes exacerbés de bulles (bulles de filtres, bulles sociales).

 

 

Quelle est ta philosophie ?

 

Une solution qui n’est ni simple ni élégante est forcément mauvaise.

S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème.

 

 

Vous aussi vous avez envie de nous rejoindre ? Jetez un œil à nos dernières offres d'emploi : Nos offres